Centre de chirurgie réfractive - Hôpital de la Timone

Vous souhaitez être opéré(e) ?

Quelles conditions faut-il remplir ?

 

Cette chirurgie s’adresse aux adultes. Votre défaut visuel doit avant tout être stable : ceci peut être vérifié au moyen de vos anciennes ordonnances de lunettes. Posez la question à votre ophtalmologiste traitant à l’avance. La stabilisation chez le myope survient le plus souvent après 20 voire 25 ans. En cas de doute, au terme du bilan préopératoire, il vous sera donné un deuxième rendez-vous, à 6 mois d’intervalle, afin que nous puissions juger nous-mêmes de votre opérabilité dans de bonnes conditions.

 

 

Quelles sont les différentes étapes avant l'intervention ?

 

La première étape est un ensemble d’examens dont le but est de dépister les yeux qui risqueraient d’être fragilisés par une intervention. Ensuite, si l’intervention s’avère possible, le bilan permet de choisir la technique la plus appropriée pour chacun.

 

Une ou deux consultations préalables peuvent être nécessaires. Il est donc conseillé de prendre d’emblée deux rendez-vous.

 

IMPORTANT :

 

Vous devez retirer vos lentilles à l’avance, pour toutes les mesures préopératoires:

  • deux jours avant s’il s’agit de lentilles souples,
  • une semaine avant s’il s’agit de lentilles dures, flexibles, rigides ou semi-rigides.

 

Le port de lentilles avant la consultation diminue la précision des différentes mesures, et induit des artefacts.

 

Si vous avez une lettre d’ophtalmologiste ou une ancienne prescription de lunettes pensez à la prendre avec vous.

 

Lors de ce bilan, il peut être nécessaire de dilater vos yeux ce qui peut durer plusieurs heures. Il vous sera alors difficile de lire jusqu’au lendemain matin. Evitez de vous y rendre au volant de votre voiture où avec votre deux-roues, faites vous accompagner ou privilégiez les transports en commun.

 

 

Quels sont les risques ? 

 

À la fin de la consultation préopératoire, votre chirurgien vous délivrera une information, orale et écrite, pour vous aider à prendre une décision en appréhendant le mieux possible toutes les conséquences. Les avantages et les risques doivent donc vous être expliqués (il n’y a pas de chirurgie sans risques, aussi minimes soient-ils). Vous devez poser toutes les questions que vous souhaitez. Pour finir, tous les documents nécessaires vous seront remis. Parmi eux se trouve « la fiche de consentement éclairé » éditée par la Société Française d’Ophtalmologie ainsi qu’un document d’information personalisé. Cette fiche doit être lue et signée par chaque patient avant l’intervention. Ce document n’est pas une décharge de responsabilité mais prouve que vous avez reçu une information exhaustive concernant l’intervention, et que vous l’avez comprise.

 

Chacun peut alors s’accorder un temps de réflexion avant de prendre sa décision. Les différents éléments du bilan restent pertinents plusieurs mois.

 

 

Quel est le prix de cette chirurgie ?

 

Le tarif des interventions est différent selon chaque technique. Celle-ci sera choisie en fonction des caractéristiques de vos yeux et le tarif vous sera indiqué dès le bilan préopératoire. Ces interventions ne donnent lieu à aucun remboursement par la Sécurité Sociale (de même qu’elles ne donnent droit à aucun arrêt de maladie). Certaines mutuelles prennent partiellement en charge ces interventions. Tous les justificatifs nécessaires, dont un devis, vous seront fournis.

 

 

Au bout de combien de temps voit-on le résultat ?

 

Le résultat n’apparaît pas tout de suite après l’intervention. Les délais de récupération sont variables en fonction des techniques utilisées. Votre vision sera donc encore trouble, avec ou sans lunettes, pendant quelques heures à quelques jours. Ceci fait partie des informations qui vous seront données en préopératoire, une fois que la technique aura été choisie pour votre cas.

 

Il est utile de prévoir une période de repos ou d’activité limitée après l’intervention. Pendant cette période il est possible que vous éprouviez des difficultés lors de la conduite. Il nous est interdit de vous délivrer un arrêt de travail.

 

 

Conséquences professionnelles des interventions,
que faire pour votre permis de conduire ?

 

Il est indispensable que vous vérifiiez vous même auprès des administrations (armée, pompiers, aviation,…) dont vous dépendez si une intervention de chirurgie réfractive est acceptée pour le poste que vous occupez ou que vous envisagez d’occuper. Dans de nombreux métiers les exigences réglementaires sont en évolution constante.

 

Vous pourrez après l’intervention faire modifier votre permis de conduire. Vous devrez pour cela prendre directement rendez-vous auprès du "Service médical des permis de conduire" de la Préfecture dont vous dépendez. Un certificat médical indiquant votre aptitude légale à la conduite automobile sans correction optique vous sera délivré.

 

 

La chirurgie réfractive par addition d'une lentille intraoculaire (document PDF)

La chirurgie réfractive cornéenne au laser (document PDF)

La chirurgie réfractive - myopie, hypermétropie, astigmatisme (document PDF)

La chirurgie réfractive dans le traitement de la presbytie (document PDF)