Institut de Formation d'Infirmiers Puériculteurs

Concours d'entrée



L’admission en formation conduisant au Diplôme d’État d’Infirmier Puériculteur est subordonnée à la réussite à un concours d’entrée qui comprend deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

CONDITIONS D’INSCRIPTION A LA SELECTION
 

 

Être titulaire du Diplôme d’État d’Infirmier (ère)

Être titulaire du Diplôme d’État de Maïeuticien

Être étudiant (e) en 3ème année Institut de Formation en Soins Infirmiers*

Être étudiant (e) en 4ème année École de Maïeutique*


* Réussite au concours sous réserve de l’obtention du diplôme d’État d’Infirmier ou de Maïeuticien avant la rentrée scolaire.


 

CANDIDATS FRANÇAIS RESIDANT DANS LES D.O.M. – T.O.M.

L'école de métropole choisie par les candidats peut organiser les épreuves écrites d'admissibilité sur place, sous la responsabilité des représentants de l’État. Afin de pouvoir organiser les épreuves les candidats doivent nous fournir les coordonnées du représentant de l’État des D.O.M. ou T.O.M concernés.

Ces épreuves auront lieu le même jour et  à la même heure qu'en métropole.

L'épreuve orale d'admission a obligatoirement lieu à l'Institut de Formation  d’Infirmiers Puériculteurs de Marseille.

Compte tenu des délais d’acheminement des courriers, les candidats devront impérativement nous communiquer une adresse @mail,  pour accélérer la mise en place du concours et pour pouvoir joindre rapidement les candidats. 

 

CANDIDATS FRANÇAIS RESIDANT A L’ETRANGER

Les candidats doivent faire une demande au Consulat de France dans le pays où ils vivent pour qu’il se mette en rapport avec l’École afin d’organiser sur place, les épreuves selon nos consignes et avec les documents que nous leur fournirons.

L’ARS de la Région dont dépend l’Institut de Formation d’Infirmiers Puériculteurs doit entériner l’organisation de ces épreuves.

L’École doit avoir une convention nominative avec la personne déléguée par le Consulat de France et l’assurance que les épreuves seront passées le même jour et à la même heure qu’en métropole, quel que soit le décalage horaire.
L'épreuve orale d'admission a obligatoirement lieu à l'Institut de Formation d’Infirmiers Puériculteurs de Marseille.

Compte tenu des délais d’acheminement des courriers, les candidats devront impérativement nous communiquer une adresse @mail,  pour accélérer la mise en place du concours et pour pouvoir joindre rapidement les candidats. 
 

CANDIDATS ETRANGERS

Dans la limite de 10 % de l'effectif, sauf dérogation accordée dans l'agrément, les personnes titulaires d'un diplôme étranger d'infirmier ou de sage-femme, non valide pour l'exercice de la profession en France, peuvent être admises a suivre la formation après avoir satisfait a une épreuve écrite d'évaluation de leurs capacités à suivre la formation, organisée par le directeur de l'école de leur choix.

Les candidats doivent faire une demande au Consulat de France dans le pays où ils vivent pour qu’il se mette en rapport avec l’École afin d’organiser sur place, les épreuves d’évaluation des capacités à suivre la formation selon nos consignes et avec les documents que nous leur fournirons.

Il appartient au directeur de l'école d’apprécier l'opportunité d'organiser sur place cette épreuve sous la responsabilité des représentants de  la France dans le pays considéré, sous réserve que celles-ci  se passent le même jour et à la même heure qu'en métropole.

Cette épreuve d'une durée d'une heure trente minutes est notée sur vingt points.

Une note de dix sur vingt points est exigée pour être admis en formation.

Par ailleurs, ceux qui, à l'issue des études, subissent avec succès les épreuves du diplôme d'état ne peuvent obtenir qu'une attestation de réussite au diplôme d’État délivrée par le préfet de région.

Cette attestation ne donne en aucun cas le droit d'exercer la profession sur le territoire Français (article 10 de l'arrêté du 20.9.1979)

Compte tenu des délais d’acheminement des courriers, les candidats devront impérativement nous communiquer une adresse @mail,  pour accélérer la mise en place du concours et pour pouvoir joindre rapidement les candidats. 
 

Toutes les précisions sur le concours s’appuient sur l’arrêté du 12 décembre 1990 et l’arrêté du 21 janvier 1993 relatifs à la scolarité du DE puéricultrice et au fonctionnement des écoles

 

PROGRAMME DU CONCOURS D’ADMISSION DANS LES ECOLES DE PUERICULTRICES

Les épreuves du concours d’admission vérifieront les connaissances acquises par les candidats antérieurement à l’admission en école de puéricultrices afin qu’ils soient à même d’appréhender la formation de puéricultrice.

L’épreuve de Questions au Choix Multiples (QCM) et de Questions à Réponses Ouvertes et Courtes (QROC) devra permettre, en référence au programme d’études préparatoires au diplôme d’état d’infirmier (arrêté du 14 avril 1979) et de :


tester les connaissances des candidats en matière de physiologie des grands systèmes nécessaires à la compréhension des besoins physiques de l’enfant et des mécanismes des différentes pathologies infantiles,

tester les connaissances en matière de pharmacologie indispensables a l’application des prescriptions médicales et a la surveillance clinique de la personne soignée ainsi que les connaissances relatives a la législation pharmaceutique,

tester les connaissances en matière d’obstétrique et de pathologie obstétricale indispensables pour la compréhension de leur incidence sur le fœtus et le nouveau–né,

tester les connaissances relatives au service infirmier et a l’exercice de la profession d’infirmière :

tester les connaissances relatives a l’état sanitaire de la France et aux structures administratives et médico-sociales afin de comprendre les orientations et la mise en œuvre de la politique de sante de l’enfant et de la famille :